top of page
Rechercher

Un atelier pour aider les enfants à accepter leur émotions

Dernière mise à jour : 7 juil.



Les émotions tiennent un rôle crucial dans notre expérience quotidienne. Elles influencent non seulement nos décisions et nos comportements, mais elles façonnent également la manière dont nous interagissons avec le monde autour de nous. 

En tant que composantes fondamentales de notre psychologie, les émotions affectent notre bien-être mental et physique. 

Par ailleurs, elles jouent un rôle déterminant dans la formation de nos souvenirs, dans notre capacité à résoudre des problèmes, et même dans la manière dont nous percevons la réalité. 


Comprendre les émotions et leur fonctionnement peut donc nous offrir des clés précieuses pour améliorer notre vie personnelle, nos relations avec autrui et notre performance dans divers domaines.


Voyons comment le film Vice Versa est un support idéal en atelier philo ou en famille pour aider les enfants à accueillir leurs émotions.





Vice Versa ou l’aventure des émotions humaines




Vice Versa, Inside Out en version originale, est un film d'animation produit par Pixar et sorti en 2015. Réalisé par Pete Docter, le film explore la thématique des émotions humaines, la place qu’elles occupent ainsi que leur rôle. 


L'histoire se centre sur une jeune fille, nommée Riley, qui doit faire face à un déménagement du Midwest vers San Francisco. Il s’avère que cette épreuve est très difficile pour elle. 

L'intrigue se déroule principalement à l'intérieur de l'esprit de Riley, où cinq émotions anthropomorphisées - Joie, Tristesse, Colère, Peur et Dégoût - tentent de la guider au travers de cette transition compliquée. 


Au début, Riley tente de voir le côté positif de chaque situation nouvelle, mais elle se force. Pourquoi ?


Riley est perçue comme une petite fille joyeuse et positive. On peut émettre l’hypothèse que cette étiquette lui colle à la peau et qu’exprimer de la tristesse, peut être difficile pour elle. Si la tristesse venait à prendre toute sa place, une partie de son identité serait remise en question.

Elle pourrait même avoir peur de décevoir son entourage en se comportant autrement que de ce qu’on attend d’elle ?


Le premier extrait, permet de faire connaissance avec les émotions qui animent Riley.


Chacune se présente et explique son rôle. C’est simple à comprendre mais nous n’avons pas encore conscience de la complexité du processus. 


Mais très vite, on prend conscience que le rapport entre Joie et Tristesse est assez étrange. 


En effet, Joie n’accueille pas Tristesse à bras ouverts. Elle cherche sans cesse à transformer la tristesse en joie et ne lui laisse pas prendre sa place. Ce qu’elle verbalise :  “Je ne sais pas à quoi elle sert, mais elle est sur la liste”.


Leur couleur de cheveux identique interpelle également.  Après tout, Joie aurait pu avoir les cheveux jaunes ! Mais ils sont bleus, comme ceux de Tristesse. 

Dégoût a les cheveux verts, Peur et Colère n’en ont pas.

On peut donc se demander pourquoi Joie et Tristesse ont les cheveux de la même couleur alors que pas les autres ?


Cela vient interroger le rapport intime entre Joie et Tristesse. L’une n’existe pas sans l’autre. 




Accueillir ses émotions pour accéder à un équilibre




Il est intéressant de présenter aux enfants l’évolution dans les émotions de Riley et la place qu’elles ont dans son équilibre. Car ne pas les accepter en les refoulant, mène à un mal-être. C’est ce que l’on découvre en suivant les aventures de la petite fille.




Cette citation permet de comprendre l’importance de l’expression de ses émotions pour éviter une douleur supplémentaire beaucoup plus forte lorsqu'on réprime ses ressentis.



Riley face à l’absence de Tristesse et Joie



Riley se rend vite compte qu’elle n’aime pas sa nouvelle vie. 


Arrivée dans sa nouvelle école, elle est amenée à se présenter devant toute la classe. 


Mais voilà Riley qui exprime sa tristesse face à de parfaits inconnus. Elle vit ses larmes comme une humiliation. Elle n’a pas réussi à se contrôler.


En réaction à cette situation, toutes les îles qui garantissent l’équilibre émotionnel de la petite fille s’éteignent. Elle a perdu tous ses repères. Dans le berceau des émotions, c’est la catastrophe !


Suite à cet événement, Tristesse décide de partir car Joie l’empêche de s’exprimer et lui reproche de ne causer que des dégâts. 


Joie comprend alors son erreur et décide de partir à la recherche de Tristesse.


Riley rentre à la maison.  Alors que ses parents lui demandent comment s’est passée la journée d’école,  Riley ne raconte rien, elle ne s’exprime pas. Elle est ironique, tendue.


💡Lors d’un atelier philo, suite au visionnage de cet extrait, les enfants ont dit que c’était le signe que Riley avait peur de ne pas être comprise par ses parents. 


En tant que spectateur, on le voit bien. Le père semble “absent”.


La mère, quant à elle,  tente de positiver constamment la situation. Ce qui n'aide pas Riley à apprendre à exprimer ses émotions. 

Cette maman terriblement aimante pense pourtant bien faire pour sa fille en l'aidant à voir les choses sous un angle nouveau. 

Mais s’il est bon de savoir relativiser, il ne faut pas que cela devienne un mécanisme de fuite de ses propres émotions car de toute façon, elles finiront par nous rattraper. 


Cela crée chez Riley, une oppression inconsciente de son ressenti quand celui-ci est lié à la tristesse.


On perçoit bien ici que finalement, positiver n'aide plus Riley. Joie et Tristesse finiront pas manquer à l'appel après un évènement humiliant comme lors de la présentation face à sa classe. Elle n'est plus en mesure d'exprimer ses émotions de façon adaptée, ce qui va avoir de lourdes conséquences pour elle.



Sans Joie ni Tristesse, Riley va se retrouver contrôlée par colère. Et il n'est pas rare que la colère cache une tristesse non exprimée.



L’importance de l’écoute et de l’accueil des émotions



Nous l’avons vu, la mère tente de comprendre sa fille. Elle n’y parvient pas et demande de l’aide au père.

Mais celui-ci est totalement absent, absorbé par son match de foot au lieu d'écouter sa fille. Il n'est pas disponible à ce moment. Il n’a pas suivi les échanges entre mère et fille. Ce qui provoque l’agacement de Riley.


Elle finit par exploser entrant dans un rapport de force avec son père qui va préférer poser une limite face à l’insolence de sa fille et la punir dans sa chambre.


On voit qu’il se dit “On a évité la catastrophe” alors que la mère se dit “C’est une catastrophe”.


Les parents de Riley n’ont pas vécu la situation de la même façon.

Le père pense avoir bien fait de poser ses limites. 

Alors que la mère a compris que Riley ne va pas bien. Elle se sent impuissante, ne sait pas quoi faire pour l’aider puisque sa fille refuse de s’exprimer.



💡Après avoir fait visionner cet extrait aux enfants, voici quelques questions que vous pourriez leur poser afin de les accompagner dans leur questionnement.


  • Que ressent Riley ?

  • Comment exprime-t-elle sa colère ?

  • A t-elle raison de l’exprimer ainsi ?

  • Est-ce facile d’exprimer sa colère ?

  • Peut-on exprimer sa colère gentiment ?


  • Quelle est la réaction des parents ?

  • Pourquoi Riley ne raconte-t-elle pas simplement ce qu’elle ressent à ses parents ?

  • Est-ce que c’est important que les parents fassent l’effort de comprendre leur enfant?

  • A t-on besoin d’être en confiance pour exprimer ses émotions ?

  • Faut-il toujours exprimer ses émotions?

  • Y a-t-il des situations où il est préférable de ne pas les exprimer ?


  • Qu’est-ce qui permet d’exprimer ses émotions ?


  • Est-ce qu’on comprend nous-même ce qu’il nous arrive quand on ressent des émotions ?

  • Pourquoi parfois n’a t-on pas envie d’exprimer ses émotions ?



  • Tristesse et joie ont la même couleur de cheveux mais pas les autres. Pourquoi ?

  • Dans quelles situations ressent-on de la joie et de la tristesse en même temps ?




Prendre conscience des bienfaits de la libération de la tristesse.




Perdue, Riley décide de fuguer. Jusqu’à ce que Joie fasse appel à Tristesse pour aider la petite fille. On découvre cette partie de l’histoire dans ce troisième extrait.


Après des péripéties, Joie retrouve Tristesse et décide de lui laisser la place. C’est la solution pour aider Riley à retrouver un équilibre émotionnel.


La petite fille s’exprime enfin. Ses parents entrent en empathie avec elle. 

Elle émet alors un soupir de soulagement dans leurs bras voyant qu’ils la comprennent et qu’ils ressentent eux-mêmes de la tristesse. 


Cela réactive en elle les souvenirs. La reconnexion avec ses parents permet de solidifier son socle familial. Elle s’est sentie écoutée et comprise.


💡Cela nous amène à réfléchir ensemble sur le rôle de la tristesse.

Alors qu’on ne cesse de vouloir la réprimer pour ne pas pleurer face aux autres, pour ne pas paraître faible, elle apparaît comme une émotion primordiale.


N’hésitez pas à utiliser ces questions lors de votre atelier : 


  • A quoi ça sert d’être triste?

  • Est-ce qu’on peut s’empêcher d’être triste?

  • Est-ce facile d’exprimer sa tristesse ?

  • Est-ce que pleurer c’est être faible ?

  • Est-ce qu’il y a des tristesses utiles et d’autres inutiles?

  • Est-ce que ça peut faire du bien d’être triste?

  • Pourquoi les souvenirs de joie se transforment en tristesse?

  • Quand ses parents la voient pleurer, comment réagissent-ils?

  • Est-ce qu’il vous arrive de partager les sentiments d’une autre personne? Donnez des exemples.

  • Comment fait-on passer la tristesse?

  • À la fin, la boule du souvenir de Riley est jaune et bleu: pourquoi?

  • Peut-on être content et triste en même temps? Dans quelles situations?


Formation atelier philo
Envie de vous former ? C'est par ici





ENVIE DE VOUS FORMER POUR ANIMER DES ATELIERS PHILO ?


ÇA COMMENCE ICI ET C'EST GRATUIT

<<<<<







Chasser les émotions désagréables : quelles seront les conséquences pour Riley.


Je propose une hypothèse. Riley manquera de résilience. On voit Joie qui tente d'envoyer loin dans la mémoire de Riley des évènements désagréables. Mais comment avancer si on les met de côté et qu'on ne les affronte pas ? Qui plus est, sa maman cherche sans cesse à positiver, ce que fait Riley également.

  • Faut-il chercher à être heureux coûte que coûte ?

  • Peut-on trouver de la joie dans le malheur ?

  • Le malheur nous apprend-il à être heureux ?


Nous verrons cela dans le deuxième opus, Vice Versa 2.


Vice Versa est ainsi un excellent support pour un atelier philo (ou une discussion en famille) dont l’objectif est de mener un questionnement sur l’importance d’apprendre à accueillir ses émotions. 

Il vous permettra d’amener les enfants à comprendre leur rôle et leur importance : chacune d’entre elles a sa place et son utilité. Ils comprennent ainsi qu’il est important de les accepter et de ne pas lutter pour les faire taire. Et que les laisser s’exprimer est  la condition de leur équilibre émotionnel.


Après avoir étudié les relations complexes entre la joie et la tristesse, l’étape suivante sera d’aborder les émotions plus complexes, telles que la nostalgie, un mélange de joie et des 2 que Riley ressentira dans Vice Versa 2.



81 vues0 commentaire

コメント


bottom of page