À propos

Nadia Thuilliers

Hello, moi c'est Nadia !

Depuis 2019, j’anime des ateliers de philosophie pour enfants et je forme des adultes à devenir eux aussi animateurs d’ateliers de réflexion. La philo’, c’est ma passion et elle m'a aidé à mieux vivre ma vie.

Fais pas ci, fais pas ça

Je me posais tout le temps des questions enfants. Mais personne ne m'a aidé à y réfléchir. Alors la première fois que j'ai perdu le contrôle sur ma vie, j'avais 13 ans. Rendez-vous chez la conseillère d'orientation. Je voulais devenir archéologue, une passion depuis mon enfance. "Mais vous comprenez vous n'avez pas de notes assez bonnes en histoire et c'est un métier difficile, il n'y a pas beaucoup de travail, il faut tout le temps voyager c'est difficile d'avoir une vie de famille...".

 

Face à tant d'assurance de la part de l'adulte, je me mets en tête que je ne ferai pas ce métier car j'en suis incapable. Mes parents voulaient le mieux pour moi, réussir, alors je n'allais sûrement pas m'engager dans une vie qui ne me garantisse pas de réussir ma vie.

Perdre le contrôle sur sa vie

Car à l'époque, réussir ma vie c'était ce que mon entourage pensait, pas ce que JE pensais. J'ai été influencée par des gens qui ne me connaissaient pas et qui m'ont dit quoi faire alors que ça ne me convenait pas du tout. Les années passent et je grandis comme enfant sage et bonne élève, mais peu confiante. Il fallait apprendre, se taire et réussir.

 

Arrivée en terminale, dès le premier cours de philosophie, je prends conscience que ce que je viens de vivre est révolutionnaire. Mes premiers mots ont été "Pourquoi on n'a pas commencé plus tôt?"

Image de Sivani B
Image de Tingey Injury Law Firm

Ma rencontre avec la philo

La philosophie, je l'ai rencontrée bien avant la terminale, sauf que je ne savais pas que ça avait un nom. Enfant, je me posais beaucoup de questions : sur le bonheur, si je pouvais vraiment choisir mon futur métier, si j'allais pouvoir faire quelque chose que j'aime, d'où je venais, et pourquoi les choses sont ainsi et pas autrement ? J'ai trouvé du sens à mes questions de petite fille et un endroit pour y réfléchir !

 

J'ai alors étudié la philosophie pour faire un métier que j'aimais. Arrivée à la Sorbonne pour mon master, je me rends compte que je ne voulais pas enseigner à un public désintéressé une discipline qui paraissait poussiéreuse et inaccessible, ni être chercheuse. Je me souviens avoir dit "ce que je veux c'est montrer aux gens que la philosophie c'est utile ! Que c'est une valeur ajoutée pour nos vies", mais je ne savais pas comment faire.

Métro, boulot, dodo

Alors j'ai travaillé pour payer les factures !

👉 La suite en 3 étapes :

  • J’étudie le commerce

  • Je trouve un job bien payé qui ne m’intéresse pas

  • Je m’effondre après six ans d’activité

J'étais totalement déconnectée de moi-même, j'étais perdue et ne savais plus qui j'étais. Il a fallu que je cherche qui je voulais être, ce que je voulais vivre.

Arrêt de métro
Image de Milada Vigerova

"Connais toi toi-même", Socrate

Une question centrale m'a guidée : comment ai-je pu vivre aussi longtemps complètement à côté de mes valeurs? Comment ai-je pu me louper à ce point ?

 

Je tombe par hasard sur la philosophie avec les enfants. Je regarde un premier atelier. La question de l'atelier était : ça veut dire quoi réussir sa vie? Je fais des recherches, et faire philosopher les enfants, ça existe depuis les années 60, grâce à Matthew Lipman au New Jersey. Ce n'est donc pas un effet de mode, il y avait un vrai objectif derrière cette pratique: donner des outils de réflexion aux enfants pour mieux se connaître et mieux vivre ensemble.

Apprendre aux enfants à réfléchir sur soi et le monde

Je savais alors ce que j’aimais faire, ce que je voulais faire et comment le faire. Je voulais renouer avec la philosophie et en transmettre les bienfaits aux enfants. Je me suis donc formée à l’animation d’ateliers de philosophie pour enfants avant de lancer Les Petits Philo’ : des ateliers de réflexion ouverts aux jeunes de 7 à 16 ans, qui encouragent l’ouverture d’esprit et boostent la confiance en soi ! La meilleure façon d'aider un enfant à grandir n'est pas de lui dire quoi penser mais lui apprendre à penser pour qu'il soit aux commandes de sa vie.

Transmettre des outils pour progresser pas à pas

Je ne m'arrête pas aux ateliers, je décide de former des adultes qui veulent se lancer dans la pratique, avec des outils sérieux, méthodologiques, ludiques, pour une bonne pratique sérieuse et sans influencer les enfants dans leurs réflexions.

 

C'est de mes difficultés qu'est née cette volonté de transmettre mes compétences à d'autres.

Les enfants en classe

Ateliers philo pour enfants

Des ateliers ludiques pour apprendre aux
enfants à réfléchir ensemble, mieux
communiquer et s'écouter.

Thérapie de groupe

Formation animation pour adultes

Pour apprendre à animer des ateliers philo
et développer leurs compétences sociauxcognitives