top of page
Rechercher

Vers une évaluation plus équilibrée : Le débat sur les notes à l'école primaire

Dernière mise à jour : 26 déc. 2023


Evaluation et note à l'école primaire causse stress chez l'enfant


Vers une évaluation plus équilibrée : Le débat sur les notes à l'école primaire


Le débat sur la manière dont nous évaluons les progrès des élèves à l'école est une question importante en éducation. En France, dans les écoles primaires, un système d'évaluation par compétences a été mis en place, utilisant une échelle de quatre niveaux : "Non Acquis" (NA), "En Cours d'Acquisition" (ECA), "Acquis" (A), "Très Bien Acquis" (TBA) ou "Dépassé". Ce système a été mis en place pour offrir une alternative à la notation traditionnelle, avec l'objectif d'évaluer le développement global de l'élève plutôt que de se concentrer uniquement sur le contenu académique.


Avantages du système d'évaluation à quatre niveaux


Le système d'évaluation par compétences offre une série d'avantages distincts. Il permet une évaluation plus holistique des compétences de l'élève, en tenant compte de ses compétences pratiques et de ses capacités de résolution de problèmes, en plus de sa connaissance des faits académiques. Ce système encourage également un retour d'information constructif sur les progrès de l'élève, ce qui peut aider les enseignants, les élèves et les parents à identifier les domaines qui nécessitent davantage d'attention. De plus, en se débarrassant de la pression des notes précises, ce système d'évaluation peut contribuer à réduire le stress lié à l'évaluation chez les élèves.


Inconvénients du système d'évaluation à quatre niveaux


Cependant, ce système présente également certains défis. Bien qu'il fournisse une évaluation générale des compétences d'un élève, il peut manquer de précision. Par exemple, il peut être difficile de différencier finement entre un élève qui a "acquis" une compétence et un autre qui l'a "très bien acquise" ou "dépassée". De plus, le suivi des progrès au fil du temps peut s'avérer plus complexe avec ce système. Contrairement à un système de notation numérique, où une progression de 12 à 14 est clairement perceptible, ce système rend une telle progression moins évidente. Enfin, pour certains parents et élèves, ce système peut sembler moins transparent et clair que les notes numériques. Ils peuvent ne pas comprendre exactement ce que signifient les différents niveaux d'acquisition en termes de compétence ou de maîtrise.


Vers une résolution du dilemme d'évaluation


Alors, comment résoudre ce dilemme d'évaluation ? D'un côté, l'utilisation de notes offre une évaluation précise mais peut conduire à une évaluation inégalitaire, non représentative de toutes les compétences non académiques et peut générer du stress. De l'autre côté, un système d'évaluation à quatre niveaux offre une évaluation plus complète des compétences de l'élève, mais peut manquer de précision.


La clé pourrait résider dans un système d'évaluation mixte. Un tel système pourrait combiner des éléments de l'évaluation par compétences et de l'évaluation numérique. Il pourrait, par exemple, utiliser une notation numérique pour les compétences académiques clairement définies, tout en utilisant une échelle de compétences pour évaluer des compétences plus larges, telles que la résolution de problèmes, la créativité ou les compétences sociales. Cela permettrait une évaluation plus précise et complète des compétences et des connaissances de l'élève.


Il est clair que la question de l'évaluation des élèves est complexe. Toute approche a ses avantages et ses inconvénients. Ce qui est certain, c'est que l'évaluation doit toujours avoir pour objectif de soutenir l'apprentissage et le développement de chaque élève. Et pour y parvenir, il sera nécessaire de poursuivre la recherche, le débat et l'innovation en matière d'évaluation dans l'éducation.


En revanche, au collège, le système d’évaluation passe par des notes, de 0 à 20. Ce système engendre des problèmes significatifs, tant sur le stress des élèves, la stigmatisation de leurs résultats, et le rapport à l’apprentissage qui s’efface pour privilégier la bonne note à l’examen. Apprendre pour apprendre ou pour réussir une évaluation implique que l’approche de l'élève sera différente.


Alors, doit-on éliminer les notes à l'école ?





Faut-il supprimer les notes au collège ?

31 vues0 commentaire

Comments


bottom of page