Rechercher
  • Nadia Thuilliers

Est-ce que les enfants se font influencer et le sont-ils en atelier philo?

Dernière mise à jour : 29 août





L'influence a plusieurs origines que nous allons explorer pour vous permettre de comprendre si les ateliers philo influencent vos enfants ou non.



1. L'influence des parents sur les valeurs.



Les parents jouent un rôle prépondérant et disons-le, pour de très bonnes raisons.


Premièrement, les tout petits ont tendance à vouloir penser comme leurs parents et aussi comme leurs copains.


C'est en grandissant qu'ils vont prendre conscience de leur individualité et s'autoriser à dire "non je ne suis pas d'accord".


Toutefois, j'observe que les enfants ont déjà le sentiment de ce qu'est l'injustice car ils en vivent. Une sanction trop sévère par rapport à la bêtise faite? Un enseignant qui ne dit rien à celui qui lui a fait mal? Cela les enfants le vivent malgré la bonne volonté des parents et des adultes d'être justes. Ce sont des retours d'enfants dans mes ateliers philo qui me l'ont fait comprendre en premier, puis mon fils de 4 ans.


Pourtant, il faut bien partir de quelque part! Il faut bien qu'ils découvrent des valeurs. Et bien celles des parents est un des tremplins vers l'acquisition de celle-ci.


Est-ce une bonne chose? Je le pense dans la mesure où les parents offrent un cadre sécurisant à l'enfant et qu'ils ne le mettent pas en danger. Une fois ce cadre offert, il est souhaitable qu'on laisse aussi l'enfant juger les valeurs qui lui sont transmises, et de pouvoir en discuter avec eux.


Honnêtement, on apprend à être parents, on n'a pas la science infuse. Et les enfants nous aident aussi dans notre rôle. Si nous leur laissons la place de discuter avec nous, cela enrichira la famille et aidera l'enfant à donner du sens à ce qu'il vit.


Donc la solution est:

  1. De discuter avec ses enfants.

  2. De les autoriser à dire quand ils ne sont pas d'accord avec nous.

  3. De leur montrer que leur voix a de l'importance.

Le dialogue est une voie parmi d'autres.


Je te propose des activités à télécharger dans mon blog, pour discuter via des jeux en famille.


2. L'influence des adultes sur l'image de soi



Il y a deux cas de figure. Le point de vue des parents et celui de l'école. Nous sommes des exemples pour les enfants et ils savent bien nous imiter, au point peut-être de nous mettre mal à l'aise quand on est confronté à ce miroir qu'ils nous renvoient. Si on donne à l'enfant l'image que sa parole a de l'importance (mais qu'elle n'est pas omnipotente), on l'aidera à avoir confiance en lui. Bah oui, "ce que je dis peut être entendu, ça vaut le coup!". Et si on dialogue avec lui, il comprendra l'importance du dialogue!


Également, l'école influence les enfants dans leur façon d'apprendre, dans les règles à respecter pour le vivre ensemble, par l'exemple que donnent les enseignants et l'image qu'on leur renvoie d'eux-mêmes.


Si on pointe trop souvent les erreurs et pas assez les progrès, on va influencer l'image que l'enfant a de lui-même. Et inversement. Dans mes ateliers, des enfants ont vécu des choses difficiles au point de ne plus vouloir retourner à l'école (je ne blâme pas les enseignants, mais certaines rencontres sur nos chemins d'élèves qui peuvent nous booster comme nous affecter). Un enfant a raconté avec courage ce qu'il a ressenti en atelier: une enseignante lui a fait perdre confiance en ses capacités car il ne voyait que ses erreurs et ne savait pas comment apprendre.


Grâce à sa mère, ça a changé, et aujourd'hui il a repris confiance en lui. Et cet enfant a énormément de choses à dire.


3. L'influence des autres.


Les relations sociales sont très importantes dans notre construction psychique. Et je ne fais que répéter ce qu'un enfant m'a dit en atelier philo dans une école.


"T'as peur du jugement des autres, mais toi aussi tu te mets la pression pour que les autres ne te jugent pas."



Le jugement des autres nous influence. Il nous permet à la fois de s'intégrer, et peut aussi être problématique, et la pression qu'on se met pour ne pas être jugé peut être justifiée (c'est pour ça qu'on ne pète pas devant tout le monde) comme étant problématique.


Comment favoriser de bonnes influences?





Qu'ils apprennent à se connaître, pour ça la réflexion est un excellent outil puisqu'elle nous permet d'avoir une pensée réflexive, comme si on se regardait dans un miroir. Bien menée, cette réflexion est salutaire.







4. Est-ce que les ateliers philo influencent mes enfants?


Si l'animateur et animatrice sont habiles, non cela n'influence pas les enfants dans ce qu'ils pensent.



1. Les ateliers philo n'influencent pas sur les valeurs et n'endoctrinent pas.


Le but est de questionner l'enfant sur ce qu'il pense, permettre à différents points de vue d'émerger, de discuter de ces divergences, et de creuser le problème sous différents angles. Ca permet donc aux enfants de nuancer leur pensée, d'accepter les opinions divergentes et d'en discuter.