top of page
Rechercher

"Éduquer sans leçon de morale : Favoriser la liberté de pensée chez l'enfant !"

Dernière mise à jour : 26 déc. 2023


Revue Philéas et Autobule

Comment favoriser la liberté de pensée ?


Lorsqu'il s'agit de faire philosopher les enfants, il est essentiel de veiller à ne pas transformer ces précieux moments d'échange en de simples leçons de morale. Découvrez comment favoriser la liberté de pensée chez les enfants en utilisant des supports adaptés.




Utiliser des supports adaptés pour encourager l'exploration


Les supports, tels que les albums jeunesse, les court métrages, les contes, le photolangage ou les dilemmes, jouent un rôle essentiel dans la création d'un environnement propice à la réflexion. Ils offrent un espace de travail où les enfants peuvent explorer leurs idées et leurs réflexions de manière libre et authentique, sans être guidés par des réponses préconçues. Si vous souhaitez apprendre aux enfants à penser librement, il est important de lui donner un support qui lui permettra de mettre à distance les sujets philosophiques essentiels. S'il réfléchir sur des situations tirées de son expérience, il peut se braquer.

Pourquoi ? Parce que l'adulte moralise beaucoup les enfants. Est-ce un problème ? Vous pouvez le découvrir dans cet article sur l'adultisme (mettre lien).


Conseil: Changez de posture


Considérer l'enfant comme son égal. Pendant les ateliers de philosophie, c'est non négociable.

Il est primordial d'adopter une approche qui place l'enfant sur un pied d'égalité. En lui donnant la parole en priorité, sans chercher à lui imposer notre vision, nous favorisons l'émergence de sa propre pensée. Évitons les questions formulées de manière interro-négative comme "tu ne penses pas plutôt que ... " qui pourraient influencer ses réflexions et le conduire à donner les "bonnes réponses" pour nous satisfaire.

Si vous avez envie de changer votre éducation, votre rapport aux enfants, et les amener à être plus libres, c'est la première chose que vous devez changer. Vous pouvez utiliser tous les supports et techniques pour faire réfléchir les enfants, si votre posture ne change pas, vous échouerez. Et même si vous avez l'intention d'être bienveillant, même si vous pensez l'être, sachez que vous ne l'aidez pas forcément à penser librement. Car la façon dont vous allez réagir à ses réponses, les questions que vous lui poserez, vont induire chez l'enfant une certaine attitude qui l'empêchera de penser librement, même s'il se sent écouté.


Éviter les leçons de morale et créer un espace bienveillant


Les leçons de morale peuvent être désagréables pour l'enfant et limiter sa participation active aux discussions philosophiques. Est-ce à dire qu'il ne faut jamais faire de leçon de morale ? Ce n'est pas ce que je dis. Je crois fort en la sensibilisation, mais je ne la trouve pas suffisante. Il n'y a qu'à voir: on sensibilise au harcèlement et le sujet n'a jamais autant été d'actualité.

Il est crucial de créer un environnement de dialogue bienveillant où l'enfant se sent en confiance pour exprimer ses idées et ses réflexions, sans craindre d'être jugé ou corrigé. J'explique ma démarche ici.



Développer son esprit critique


En adoptant cette approche, vous respectez leur liberté de pensée et en favorisant leur épanouissement personnel à travers les échanges philosophiques, vous créez un environnement propice à l'apprentissage, à l'évolution de leur réflexion et au développement de leur esprit critique.



Envie d'initier votre enfant à la philosophie et lui permettre dé réfléchir pour ne pas se laisser influencer ?


2 séances d'essai gratuites vous permettront d'expérimenter les ateliers philo et leurs bienfaits.






Cultiver une expérience enrichissante et gratifiante


Votre implication et votre engagement à respecter ces principes contribueront à cultiver une expérience enrichissante et gratifiante pour les enfants. Cela leur permettra de développer leur pensée et leur capacité à s'exprimer librement, tout en créant un environnement propice à leur épanouissement personnel. Les enfants témoignent eux-mêmes des bienfaits de la philosophie sur le développement de leur confiance en eux et leur facilité à échanger sur des opinions contraires aux leurs.


En privilégiant la liberté de pensée dans les échanges philosophiques avec les enfants, vous ouvrez la voie à de précieuses réflexions. Favoriser un environnement bienveillant et respectueux permet aux enfants de s'exprimer pleinement et de développer leur esprit critique. Avec votre implication, la philosophie devient un voyage d'exploration intellectuelle pour les enfants, les aidant à grandir et à s'épanouir.


Quels outils utiliser pour libérer la pensée critique des enfants ?


Il y en a beaucoup, mais je vous présente la revue Philéas et Autobule.

Vous connaissez Philéas & Autobule ? C'est une revue géniale de philosophie pour les enfants, et elle sort tous les deux mois. Son objectif ? Donner aux enfants des clés pour mieux comprendre le monde qui les entoure !


À chaque numéro, la revue explore une question philosophique majeure (du genre "Pourquoi tu doutes ?" ou "Responsable … pour quoi faire ?") et invite les enfants à réfléchir et à construire leur propre pensée à travers plein de rubriques.

Mais ce n'est pas tout ! Philéas & Autobule est accompagnée d'un super dossier pédagogique prêt à l'emploi. Grâce à ce dossier, si vous vous refusez à faire la morale et suivez les questions qui sont posées, vous aiderez votre enfant à réfléchir librement. Ils peuvent ainsi se lancer avec confiance dans l'aventure de la philosophie.


La philosophie avec les enfants, c'est une méthode géniale qui part des questions que les enfants se posent déjà. On les encourage à échanger, à réfléchir et à construire leurs idées sur des questions universelles, comme le bonheur, la mort ou la justice.

La méthode de la philosophie avec les enfants, imaginée par le philosophe Matthew Lipman, est ludique et agréable! L'idée, c'est que les enfants deviennent conscients de ce qu'ils font quand ils réfléchissent, comme poser des questions, chercher des arguments, ou encore définir et identifier des problèmes.


Alors pourquoi adopter la philosophie avec les enfants et la revue Philéas & Autobule ? Voici trois bonnes raisons :

  • 1. Pour développer une pensée logique et authentique : Les enfants apprennent à argumenter, à faire des liens et à remettre en question les évidences.

  • 2. Pour booster la confiance en eux : Les enfants sont reconnus comme de vrais penseurs et ça les fait se sentir bien, autant devant leurs copains que devant les adultes.

  • 3. Pour stimuler leur imagination, leur créativité et leur empathie : grâce à des histoires et des bandes dessinées, les enfants émettent des hypothèses, se mettent à la place des personnages et explorent plein de nouvelles questions passionnantes.

Et c’est ludique ! La philosophie avec les enfants, ce n'est pas du tout comme des cours scolaires. On oublie les réponses toutes faites et on se lance dans un monde où il y a plein de réponses possibles. Dans Philéas & Autobule, on nous donne des histoires et des BD sans morale. On veut que l'enfant tire lui-même ses propres conclusions.


Dans les ateliers philo, qui peuvent être organisés avec la revue, les enfants se confrontent aux idées des autres, remettent en question leurs propres opinions et s'enrichissent grâce aux échanges. On apprend à écouter les autres, à rebondir sur leurs idées et à débattre ensemble. Ça, ça prépare les enfants à être des citoyens et à se lancer dans les débats démocratiques avec assurance.


Des études ont montré que les ateliers philo aident à lutter contre la violence et à améliorer l'estime de soi et améliorer les résultats scolaires des enfants (voir l'article). C'est vraiment fantastique, non ?

Alors, si tu veux ouvrir les portes de la philosophie à tes enfants, Philéas & Autobule est là pour ça, avec des aventures passionnantes et des réflexions palpitantes qui les feront grandir et s'épanouir.


Pour cet été, n’hésitez pas à feuilleter les albums, à en faire des cahiers d’activités de vacances pour vos enfants, afin de les initier à la philosophie. Et vous pouvez faire les activités avec eux ! Mais n’oubliez pas: vous ne détenez pas la vérité, écoutez votre enfant, vous pourriez être surpris de ses réponses quand on lui pose les bonnes questions.

Pour apprendre à questionner les enfants, initiez vous à la pratique philosophique avec cette formation ! Basée sur une pédagogie expérimentale, validée par 36 participantes, elle vous aidera à maîtriser les outils de l'animation philo avec les enfants, quelque soit votre parcours.





92 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page