"Il est plus facile d'expliquer un autre concept à un philosophe qu'à un enfant. Pourquoi? Parce que l'enfant pose les vraies questions.", Sartre.

Pour celles et ceux qui se soucient de développer l'esprit critique des enfants pour

  • Ne plus entretenir de faux préjugés comme le sexisme ou le racisme.

  • Ne plus gober de fake news.

  • Permettre aux enfants de se connaître pour mieux vivre sa vie 

  • Donner de l'autonomie aux enfants

Un guide - 3 fiches pédagogiques d'animation.png

Un guide GRATUIT

Comment développer l'esprit critique?

-

3 fiches pédagogiques 

OFFERTES

 

Si vous êtes parent, enseignant ou animateur de philosophie pour enfants, que vous souhaitez développer les compétences de pensée de l’enfant, ses capacités d’apprentissage et d’écoute, et si vous avez conscience de l’importance et de l’impact qu’a l’éducation et l'école sur les enfants, vous êtes au bon endroit.

"Avec les enfants je ne parle pas de philosophie,

je fais philosopher.

Je ne transmets pas de connaissance,

je leur apporte un cadre pour penser."

Lorsque j’ai commencé à faire de la philosophie avec les enfants, j’ai pris conscience de certains problèmes:

 

  • Manque d’écoute 

  • Décrochage scolaire

  • Troubles de l’attention

  • Difficultés de compréhension et d’apprentissage

  • Mésestime des élèves

 

J’ai également vu les réponses que la philosophie pouvait apporter.

 

  • Apprendre à écouter et à prêter attention

  • Apprendre le goût de l’effort

  • Apprendre à penser de façon autonome et à se connaître

  • Apprendre l’humilité

  • Apprendre à vivre ensemble


 

J'ai entendu des enfants me dire qu’ils ont développé leur confiance en eux après avoir fourni des efforts de pensée. J'ai vu des enfants se remettre en question, ouvrir leur esprit, écouter et échanger avec les autres, tout en étant joyeux.

C'est alors que j'ai été convaincue de l'impact de la philosophie sur les enfants, que c'est quelque chose de plus grand qu’un simple atelier.

 

J’ai la chance d'aider des enfants à penser sur ce qu’ils pensent et à développer un esprit critique sur leurs idées et sur celles des autres. Je travaille avec des enfants heureux, qui attendent leur "heure de bonheur", G-R, 9 ans,  avec impatience. Et je suis toujours accueillie dans la joie.

1. Les enfants aiment apprendre et découvrir: utilisons ce tremplin!

Lorsque j’étais enfant je buvais les paroles de l’école tellement j’aimais apprendre. Aucun problème pour ingurgiter du savoir et me nourrir de ces belles idées. Jusqu’au jour où j'ai découvert la philosophie et certaines idées que j’avais intégré ont été remises en question violemment. La première chose que j’ai pensé est “toutes ces années on m’a menti”. Je manquais de nuance car, ce que je devrais plutôt dire c'est "je n'ai pas appris à voir les choses sous différents angles".

C'est ce manque d'ouverture des horizons que je regrette et que j'ai aimé quand j'ai découvert la philosophie au lycée. Et ce qu'apporte la philosophie pour enfants c'est ça: de nouveaux horizons, de nouveaux angles, des jugements nuancés, qui sont construits en groupe, et qu'on s'approprie. Cela donne du sens aux expériences et nous rend autonome.

 

Je souhaite que l'école et les parents mettent la philosophie au cœur des apprentissages de l'enfant mais pas seulement comme une activité de loisirs. Car un enfant qui philosophe, c'est un enfant que l'on considère comme un interlocuteur valable sur des sujets universels, et pendant lesquels il acquiert une méthodologie pour penser, mais aussi où il met du sens sur le réel, où il fournit un effort juste qui lui donnera confiance en lui-même. Certains enfants se révèlent à l'oral, eux qui ont peu de temps pour s'exprimer sous cette forme. 

 

Faire preuve d’esprit critique est au programme d’EMC et concerne toutes les disciplines, or personne n'apprend comment le développer. Je parie sur la gymnastique de l'esprit, forgé par la réflexion philosophique. Plus on pense mieux on pense, et avec la méthode philosophique on pense mieux, car il ne s'agit pas d'une discussion de comptoir, mais d'une vrai réflexion dans tous les sens du terme.

Sauriez-vous définir ce qu'est l'esprit critique en une seule phrase? C'est quoi un bon argument?


2. Que vient faire la philosophie là dedans?

 

 

 

 

Pour être un philosophe, tu dois d'abord douter de tes certitudes. Douter, c'est le premier pas vers l'esprit critique. Le doute doit être méthodique et non systématique. Trop douter c'est tomber dans un doute non raisonnable, dans un scepticisme malsain. Il faut apprendre à douter pour forger son esprit critique. La philosophie permet ce travail car la réflexion est dirigée par la logique et l'argumentation. Il ne s'agit pas de douter pour douter, mais douter pour penser et construire ses idées.

 

L'esprit critique ne joue pas un rôle uniquement sur les thématiques philosophiques, mais aussi sur la perception qu'on a de soi-même. Aussi on va faire un travail sur nos idées, mais aussi sur nos attitudes, pour prendre conscience de notre comportement et la perception de nous-mêmes.

  • Tu penses que tu es nul? Ok, commençons par en douter.

  • Tu penses que tu n'as aucune idée? Parce que tu dirais des bêtises? Commençons par en douter.

  • Tu penses que sans diplôme de philosophie tu ne peux pas faire philosopher? Commençons par en douter.

D'où l'importance de les aider à réfléchir et de donner du sens à leur quotidien, les aider à réfléchir sur eux-mêmes et leur comportement (Pourquoi ne pas écouter? Pourquoi couper la parole?). Il s'agit de leur donner les outils pour faire retour sur eux-mêmes, sur les autres, sur leur monde, grâce à la pensée philosophique, qui est une pensée rationnelle et qui observe, qui prend du recul sur les choses. C'est une pensée réflexive.

L'enfant est enfermé dans les croyances de ce qu'il entend à son propos, et auxquelles il va croire, car il n'entend pas d'autres sons de cloche. C'est sa chrysalide, son environnement. Les ailes de ce papillon en devenir seront plus ou moins fortes ou fragiles, selon son environnement.

30min à 1h par semaine, un moment pour toi, pour eux, avec eux. 

3. Quels sont les 3 avantages de la pratique philosophique?

 

Philosopher c’est 3 attitudes

 

           1. L'humilité

“Je ne sais qu’une seule chose c’est que je ne sais rien”, Socrate

J’apprends et j’ose douter des certitudes que j'entends autour de moi et que je pense moi-même.

 

          2. Penser et se penser

"Connais toi toi même", Socrate 

Pense, observe ta pensée, et prend position. 

 

         3. Construire son être en devenant autonome

"Deviens ce que tu es", Nietzsche

Déploie ton être par tes expériences en accord avec ta pensée et deviens congruents.

 

La philosophie est mère des disciplines. Et comme le disait Sartre:

 

"Il est plus facile d'expliquer un autre concept à un philosophe qu'à un enfant. Pourquoi? Parce que l'enfant pose les vraies questions." 

La philosophie est un espace d'expression et d'écoute attentive. Un endroit où les erreurs sont les bienvenues et construisent une pensée collective. Un endroit où on apprend l'autonomie. Un endroit sans compétition où on corecherche.

Les ateliers philosophiques  permettent aux enfants de briller d'une toute autre façon que par la voie classique de l'apprentissage, et de découvrir une capacité qu'ils ignoraient avoir jusque là: celle de réfléchir, de penser, de raisonner, mais aussi de pouvoir dire ce qu'ils pensent.

La philosophie met les enfants sur un pied d'égalité, car nous sommes tous doués de raison.

40 ans de philosophie pour enfants et le constat reste le même! 

 

 

"Je croyais savoir ce que ça voulait dire obéir mais en fait je ne sais pas", Boubakar, 9 ans.

On demande aux enfants d'obéir et suite à un atelier sur l'obéissance, quand il y a réfléchit, Boubakar s'est rendu compte qu'il ne sait pas ce que cela signifie. Cette phrase signifie beaucoup et illustre bien ce qu'est la philosophie pour les enfants.

​ 

4. J'adore! Moi aussi je veux faire philosopher les enfants mais je n'ai pas de diplôme!

Dans mon parcours j'ai rencontré beaucoup d'enseignants ou d'animateurs qui ne se sentent pas légitimes pour faire philosopher les enfants. Ils ont parfois peur que les philosophes ne les jugent négativement ou ne leur donne aucune légitimité (voir du mépris). Je ne dirai pas que sans formation tout le monde peut faire philosopher un enfant. En revanche pour faire philosopher, il faut apprendre à philosopher, et pas la philosophie.

J’ai eu de la chance de faire de la philosophie à l’université, c’est vrai, c’est un avantage. Pas parce que je brille en soirée en parlant de Kant, mais parce que j’ai acquis des compétences pour exercer ma pensée. Cette gymnastique de l’esprit, elle s’apprend. Et ce que j'ai conservé c'est la méthode de pensée et non le contenu de mon apprentissage en philosophie.

 

Ce sont ces personnes que je veux aider: celles qui veulent faire philosopher les enfants, qui sont ou non diplômées en philosophie. Comment s'y prendre?

“Pour faire un bon gâteau, il faut les bons ingrédients et la bonne recette"

Voilà pourquoi vous devez simplement connaître les outils pour développer la pensée philosophique chez les enfants sans connaître la philosophie.

5. Pour développer l'esprit critique d'un enfant, il a besoin de vous et de vos outils.

La pensée est comme un muscle: plus vous l’utilisez avec les bons outils, mieux vous l’utilisez.

Et oui, c’est possible de faire travailler son esprit et d’assouplir le muscle de la pensée. 

On pourrait penser qu'étudier la philosophie est un avantage considérable pour faire philosopher les enfants. Pour avoir différentes ouvertures sur un sujet, c'est vrai. Mais cette ouverture on peut l'acquérir différemment. Et je pense beaucoup au partage et aux échanges avec les autres. En rejoignant Les P'tits Philo, c'est un groupe généreux que vous rejoindrez. Vous ferez la rencontre de belles personnes durant les formations où chacun échange sur sa pratique, en travaillant en groupe.

Avec les enfants je ne parle pas de philosophie, je fais philosopher. Je ne transmets pas de connaissance, je leur apporte un cadre pour penser.

Ca n’a pas été facile de se lancer. J’ai eu peur: je n’avais que la méthode académique en ma possession et le parcours SEVE, incomplet, j'ai donc continué à me former. Alors les premiers ateliers, je n'ai pas fait la maline. On ne fait pas philosopher les enfants comme on fait une dissertation. Quel ennuie.

 

J’ai très vite compris que je ne devais pas en rester là et que je devais travailler à développer mes compétences à faire philosopher pour que les enfants développent les leurs.

 

De nombreuses fois je suis sortie des ateliers frustrée, en me demandant si j’étais faite pour ça et je me suis découragée. Jamais bien longtemps, car je remontais en selle pour retravailler l'atelier différemment. Et dans ma tête je refaisais l'atelier dans tous les sens, le couchais par écrit, et le remaniais. Comme je le faisais à l'université. Et une question me revenait souvent en tête:  Est-ce que je sais poser les questions?”.

On pose tout le temps des questions aux enfants pour les faire philosopher, mais on ne peut pas les poser n'importe comment, et pour ça, il faut apprendre à reconnaître comment fonctionne une question, ce qu'elle présuppose en silence, ce qu'elle dit de vous, si elle parle de vous ou pas, si elle est assez ouverte.

 

5. Comment puis-je savoir que je progresse sans aide extérieur? Comment puis-je éviter de faire des ateliers de discussions de comptoir de café?

 

Ce qui me manquait était le suivi d'une personne compétente pour me permettre de me lancer et de progresser plus vite, de savoir et comprendre ce que j'étais en train de faire.

Il me manquait un accompagnement pour superviser ma progression. Des formations pratiques sur des points précis, avec de vrais entraînements, pas du théorique. 

 

Nous n’avons pas tous le temps de suivre une formation universitaire, voire plusieurs, ni les moyens physiques ou financiers non plus. On peut rapidement payer très cher pour de la qualité.

C’est pour ces raisons que je propose mon accompagnement. Les participants ont témoigné, je te laisse consulter leurs avis pour te faire ta propre opinion.

 

 

 

Tu peux découvrir les premiers outils OFFERTS pour animer un atelier avec les enfants

  1. Des thèmes

  2. Des supports

  3. Des exemples de questions philosophiques

  4. Ou te faire former à l'animation en ateliers philo. Pour cela il te suffit de découvrir les formations existantes

IMG_20190723_132914.jpg

Diplômes

  • Licence de philosophie 

  • Master d'information et communication

  • Consultation philosophique 

  • Certificat de philosophie pour enfants - Université Laval

  • Parcours SEVE 

iPhone

Contact

  • Facebook

Page Facebook

mains

Partenaires

labophilo.png
pause philo.png