Rechercher

Pour être un bon philosophe, il faut commencer par douter


Je ne me suis pas tournée vers les enfants du jour au lendemain. Lorsque j'étais étudiante, je donnais des cours particuliers en soutien aux devoirs. Ce qui m'a frappé c'est que la majorité des enfants que j'accompagnais avaient:

  • Une mauvaise estime d'eux mêmes

  • Peur de se tromper

  • Peur de dire une bêtise

  • Pensaient qu'ils n'en étaient pas capables.

Dans des milieux défavorisés? Non, dans la Upper classe de notre pays.


Temoignages!


Un collégien à Cagnes sur mer, dans une magnifique villa. " Est-ce que tu as compris la leçon avant de faire l'exercice? - Non - Ok, alors regardons ton livre et ton cahier de leçon. Je lisais la leçon et décelait ce qui n'était pas clair. Tu sais ce qu'on va faire? On va chercher sur internet si quelqu'un l'explique différemment, pour mieux comprendre. je t'avoue que moi non plus j'ai pas si bien compris la leçon." - On passe à l'exercice maintenant que tu as compris. Blocage, rien ne sort, pas un mot. Je sais que tu sais, tu as compris. Est-ce que tu as peur de te tromper? hochement de tête, oui. - Tu sais que si tu ne fais pas d'erreur en fait je ne vais servir à rien? Moi je travaille que avec des erreurs, alors si tu pouvais en faire ça m'aiderait beaucoup.  Aaaaah super une erreur