Rechercher
  • Nadia Thuilliers

Le pouvoir et la liberté

Dernière mise à jour : 7 juin

Je vous propose ce court métrage pour réfléchir sur le pouvoir et la liberté, avec des enfants de 10 ans et +.




Thèmes

  • La liberté

  • La politique

  • La dictature

  • Le pouvoir

  • La guerre

Thème commun à tous : LE POUVOIR

  • Le pouvoir c'est être libre

  • Le pouvoir politique

  • Le pouvoir démesuré/oppressif d'une dictature

  • Le pouvoir dans les guerres

Problématiques

  • Peut-on être libre dans une dictature?

  • Peut-on être libre enchaîné?

  • C'est quoi le pouvoir?


Le pouvoir c'est contradictoire: c'est à la fois la possibilité de faire une chose, ce que je veux et se soumettre à un quelque chose qui me dit si je peux faire une chose.


Le pouvoir n'est peut-être pas une liberté totale même si je décide de faire ce que je veux.


Certes j'ai la liberté de faire ce que je veux mais je suis rapidement rappelé par les contraintes, donc je n'ai pas le pouvoir totale de liberté sur moi-même. Je suis peut-être même plus libre si je peux me contraindre, car je m'affranchis de mes désirs qui me rendent esclaves. Si je veux faire tout ce que je veux, en réalité je ne suis pas libre, je suis sous l'emprise de mes désirs qui ont le pouvoir sur moi. Le vrai pouvoir sur soi est de ne pas me soumettre à la volonté de mes désirs (certains).


  • Est-on libre quand on a le pouvoir?

Oui si c'est moi qui décide, et qui décide même quand je me contraints à faire quelque chose.

Parfois je peux chercher le pouvoir pour satisfaire un désir, d'emprise, de force, de contrôle, de satisfaction de l'égo. Donc ça dépend de qui/quoi a le pouvoir. Encore une fois, on a un réel pouvoir que lorsqu'on se limite ou qu'on en limite son usage.

  • Avons-nous le pouvoir d'être libre?

Ca revient à se poser la question du choix. Si le pouvoir c'est la possibilité de faire une chose, puis-je être libre et puis-je décider de l'être même sous la contrainte?

Ca demande un sacré courage d'être libre sous la contrainte politique ou carcéral: j'ai aucun moyen et je suis menacée, et pourtant je peux m'affranchir de mes passions et me considérer comme libre de penser.

Mais n'est-elle pas une liberté illusoire pour continuer à espérer?

  • La guerre nous libère t-elle de l'emprise des autres?

- Non il y a toujours la menace, la peur derrière la paix, une méfiance de l'autre, un historique en fait

- Mais on peut libérer un peuple comme ça a été le cas en France pendant la seconde guerre mondiale.

  • Doit-on se battre pour la liberté?

Difficile de répondre non, en revanche je me questionne sur le "si on en a vraiment envie" car c'est sacrément difficile comme projet, ça te demande de sortir de ton confort et de prendre le risque de perdre ce que t'as pour avoir moins bien. C'est la mesure entre le risque/récompense et notre vision de la liberté risque de se biaiser avec le temps, pour nous conforter dans l'idée qu'on est libre alors que non, parce que nous ne souhaitons pas nous battre.

Du coup je dirais que non on ne DOIT pas se battre dans le sens où on ne se sent pas obligé de le faire pour plusieurs raisons.

On peut préférer la sécurité à la liberté.

  • Quel est le rôle de la politique?

De prendre les décisions pour le peuple en représentant le peuple. Elle légifère, elle rend justice, elle découpe le pouvoir pour éviter les dogmes.

Son rôle c'est de nous contraindre par la loi? De nous libérer par la loi? D'assurer notre sécurité? D'assurer notre liberté? D'assurer notre bonheur? Suis-je plus heureux en sécurité ou libre (même en danger)?

  • Doit-on être gouverné pour être libre?

Libre des peurs extérieures car la justice peut nous protéger des crimes par exemple. En ce sens j'ai besoin que quelqu'un gouverne et s'occupe des affaires qui m'emprisonnent dans la peur et la crainte. Comme le risque de se faire tuer dans une société sans système judiciaire.

  • Peut-on être libre si on nous gouverne?

Selon Rousseau oui, cf. le contrat social.

Ca dépend de la participation à la contrainte, si j'y participe je suis libre d'une façon mais si je subis, je ne suis pas libre, donc ça dépend du régime politique dans lequel j'évolue aussi.

  • Puis-je me gouverner librement?

Si je me gouverne librement je me contrains moi même, je suis maître de ma vie. Il y a toujours cette idée de contrainte qui rend libre.

Je peux être prisonnier des schémas et passions qui me gouvernent et je ne suis pas libre de me gouverner moi-même. Suis-je libre de m'en détacher? C'est la question du libre arbitre qui se pose. Est-ce que ça existe le libre arbitre?

  • Pourquoi se fait-on la guerre?

  • Dois-je céder mon pouvoir pour garantir ma liberté?

C'est le contrat social de Rousseau.

Je cède volontairement ma liberté pour vivre en sécurité mais comme ça vient de moi je suis plus libre et je suis d'autant plus libre que je choisis mes propres lois. Encore une fois c'est se libérer du joug des passions.

  • Peut-on préférer se soumettre qu'être libre?

Il peut y avoir un sentiment de sécurité dans la soumission, et la liberté peut nous effrayer. Pas nécessairement en politique, ça peut être dans le cocon familiale par exemple: on n'a pas envie de quitter la maison, peur de prendre son envol. On a peur de faire des choix aussi, donc d'exercer une partie de sa liberté.

  • Peut-on refuser d'être libre?

  • Qu'est-ce qui garantit la liberté?

La politique?

L'individu?

Le groupe? La société?

Le pouvoir

De choisir

L'auto-contrainte


Définition du pouvoir

  • Avoir la possibilité de faire quelque chose - Ex: je peux faire une chose si je le décide

  • Avoir le droit, la permission de faire quelque chose - Ex: Tu peux faire ça, je te l'autorise

  • La puissance - économique, politique, physique

  • Ascendance de quelqu'un sur une autre personne

  • Emprise/ contrôle

  • La liberté de faire quelque chose

  • Liberté qui m'est donnée par mon statut

  • L'autorité

  • Le gouvernement

Le mot contient une contradiction interne: il est à la fois ce que je suis libre de faire et ce qu'on me contraint de faire. Réconciliation avec la contrainte que je m'impose? Puisque je la choisis, je ne suis plus soumis, mais libre de me contraindre.



  • Que représente le papillon?

  • L'enfant est privé de liberté mais il la regarde avec envie et tristesse.

  • A quoi reconnaît-on la liberté?

  • Peut-on avoir une idée de ce qu'est la liberté si on n'a jamais été libre? Par exemple: voir le papillon non enchaîné, qui virevolte au gré de son désir, peut être une façon d'appréhender une liberté que je n'ai jamais vécue.


  • A ton avis, quel est le statut du monsieur en haut de la tour? (son métier)

  • Quel genre de roi