top of page
Rechercher

3 clés pour développer l'esprit critique des enfants sans les influencer.

Dernière mise à jour : 4 déc. 2023





Que fait-on en philosophie avec les enfants?


"Quand je réfléchis, c'est comme si dans une boîte il y a une réponse et qu'il y a un verrou sur la boite, il faut comprendre comment il marche pour l'ouvrir"

Maël, 13 ans.


Aujourd'hui je vous propose de découvrir les différentes étapes et les objectifs d'un atelier de philosophie avec les enfants.

  1. Partir de l'intérêt des enfants.

  2. Utiliser des supports adaptés pour faire appel à leurs talent innés (imagination, curiosité).

  3. Développer des outils pour mieux penser.


Partir de l'intérêt des enfants.


Parler de sujets philosophiques de façon académique, ça ne fonctionne pas avec les enfants. Il faut déjà s'adapter à leur âge. On ne parle pas de liberté de la même façon à 7 ans, qu'à 10 ou 13 ans.

Aussi, la liberté pour les plus petits fera référence à faire ce que je veux et les obstacles à cette liberté. Pour les plus grands, on pourra aborder la liberté d'expression (dire ou penser ce que je veux en société).


Cette règle vaut pour toutes les thématiques.


On peut même réfléchir à partir de notions non philosophiques en apparence, mais qu'on traitera de façon philosophique en posant des questions adaptées à l'enfant, et en privilégiant son raisonnement plutôt que le contenu de l'atelier.


Monstre ou pas monstre?

Photolangage crée par Olivier BLOND-RZEWUSKI - En découvrir plus


Ce qu'on fait avec un support tel que celui-ci, c'est dégager différents critères qui nous permettent de définir ce qu'est un monstre et d'en distinguer plusieurs nuances. Ca permet aussi d'interroger les causes de nos représentations du monstre.


Le physique monstrueux

L'intention monstrueuse

L'acte monstrueux

Le monstre imaginaire

Le monstre animal

Le monstre humain


Les différents supports pour apprendre à penser.


support pédagogique philosophie pour enfant expériences de pensée

Pour apprendre aux enfants à penser, mieux vaut le faire de façon ludique, sans oublier le sérieux que les sujets peuvent avoir. Parler d'injustice pour un enfant, c'est sérieux. Mais on peut l'introduire avec un album jeunesse qui va capter son attention, donner de l'intérêt pour le sujet, et parler de ce qu'il vit dans son quotidien.


Différents supports peuvent être utilisés


  1. Les albums jeunesse

  2. Le photolangage: penser à partir d'images

  3. Le court métrage: interpréter des films sans dialogues

  4. Le dilemme pour évoquer la morale

  5. Les expériences de pensée pour interpréter le monde

  6. Le jeu

L'intérêt du jeu



Il m'est arrivé de poser une question "tu préfères déplacer les objets par la pensée ou lire dans les pensées des gens?"


Certains préféraient déplacer les objets car c'est pratique, d'autres parce que lire dans les pensées des gens les embêtait.


Pour quelles raisons? Ca peut les embêter de savoir ce que les gens pensent vraiment d'eux. D'autres préféraient que les gens ne sachent pas ce qu'ils pensent d'eux.


De quoi avons-nous parlé ensuite? De l'intérêt de savoir ce que les gens pensent ou de ne pas le savoir pour les relations d'amitié et de société.


Si je peux lire dans les pensées des gens, je m'évite de développer une amitié qui serait en réalité une amitié par intérêt et non une amitié vraie et sincère.


Mais c'est quoi une amitié vraie et sincère? Doit-on être authentique avec ses amis? Peut-on se permettre de tout leur dire? Toute vérité est-elle bonne à dire?


On voit ici que les enjeux philosophiques apparaissent grâce à l'animateur s'il sait bien questionner et être à l'écoute des enfants.



La boîte à outils pour mieux penser.


Tous ces supports, cette méthode ludique, ne perd pas de vue un objectif crucial.


Développer des outils pour penser par soi-même



"Mieux vaut une tête bien faite qu'une tête bien pleine." Montaigne.


C'est ce que je développe dans mes ateliers de philosophie avec mes enfants. Mon objectif N'EST PAS DE LES INFLUENCER, mais de les AIDER A RAISONNER SUR LEURS PROPRES IDEES et qu'ils deviennent AUTONOMES.


Voici une liste non exhaustive d'outils à transmettre aux enfants pour une meilleure réflexion


  • L'écoute

  • Donner des exemples adaptés

  • Reconnaître un exemple inadapté

  • Imaginer et interpréter une histoire

  • Prendre du recul sur l'histoire racontée

  • Créer des hypothèses

  • Faire des raisonnements hypothétiques

  • Donner des raisons

  • Trouver de bonnes et de mauvaises raisons

  • Anticiper une conséquence

  • Vérifier la conséquence (adaptée, trop générale, hâtive)

  • Définir - distinguer des notions - préciser sa pensée

  • Développer l'auto-correction.

  • Développer une pensée réflexive: penser ce qu'on pense pour améliorer son jugement critique.

Si les enfants aiment tant, c'est bel et bien que c'est fait de façon adaptée, ludique, agréable.


ateliers philo pour enfants en visio

Ce qu'en disent mes philosophes


"On apprend à se répondre les uns aux autres sans dire "c'est bien" ou "c'est mal"

"Je vois plus grand, je vois la question sous plusieurs aspects"

" Ça donne confiance, c'est génial."

Gianna Rose - 9 ans


"Je me sens libéré ! Je vide tout ce qui me gêne dans mon cerveau pour bien penser à ce dont on parle." Oscar, 11 ans


" Quand je fais de la philosophie, c'est comme si j'avais un sac de patates sur les épaules et que je peux vider. Et je repars avec un autre sac de patates parce que je me pose plein de nouvelles questions", Hélia, 10 ans



formation devenir animateur philo pour enfant







1 249 vues0 commentaire

Opmerkingen


bottom of page